En Cuisine


UNE DYNAMIQUE CRÉATIVE

C’est au chef Alexandre Baumard,
qu’est confié l’ensemble de l’offre de restauration du Gabriel.
Entouré de sa brigade, il exprime sa sensibilité dans trois espaces distincts.

 

LE CHEF
ALEXANDRE BAUMARD

Le chef Alexandre Baumard doit sa passion aux dimanches passés en cuisine à découvrir de nouveaux plats, aux vieux livres de cuisine de sa grand-mère et aux jeux lancés avec son père pour créer de nouvelles recettes et explorer les saveurs des terroirs.
Sur les traces de deux oncles cuisiniers, il décide à 16 ans de suivre une formation culinaire à Saumur et se perfectionne aux côtés de grands chefs : Benoit Vidal au Mas des Herbes Blanches, Paul Bocuse à l’Auberge du Pont de Collonges, Christophe Bacquié à l’Hôtel du Castellet et Laurent Saudeau au Manoir de la Boulaie.
Des rencontres déterminantes qui lui ont apporté rigueur, respect, créativité et technique culinaire.

 

Récompensé d’une première étoile par le Guide Michelin en 2017 au Logis de la Cadène à Saint-Emilion,
Alexandre Baumard explore et innove une gastronomie fine, subtile et légère qui laisse les saveurs des produits s’exprimer dans une approche culinaire contemporaine.
Sa cuisine se décline au gré des produits de saisons, sélectionnés avec un soin tout particulier auprès de producteurs locaux, gage à la fois de fraîcheur et de qualité.

 

LE CHEF PATISSIER
DAMIEN AMILIEN
Le chef Damien Amilien, d’une nature réservée, s’anime quand il parle pâtisserie. A part les gâteaux qu’il aimait réaliser enfant à la maison, rien ne le prédestinait à ce métier qu’il a découvert au cours d’un classique cursus de restauration mais qui désormais le passionne.
Après deux établissements étoilés, la Pyramide à Vienne puis la Bastide Bruno Oger au Cannet, Damien Amilien a rejoint Alexandre Baumard au Logis de la Cadène dès son ouverture en 2014.
Il le seconde depuis, en proposant une pâtisserie subtile et sensible qui privilégie les produits de saison. Il aime tout particulièrement travailler les fruits rouges et les agrumes pour leur acidité qui apporte fraîcheur et légèreté, mais aussi le chocolat. Le vacherin est son dessert préféré ; comme toutes les pâtisseries classiques qu’il revisite il a su le rendre graphique et aérien.


UNE DYNAMIQUE CRÉATIVE

C’est au chef Alexandre Baumard,
qu’est confié l’ensemble de l’offre de restauration du Gabriel.
Entouré de sa brigade, il exprime sa sensibilité dans trois espaces distincts.

 

LE CHEF
ALEXANDRE BAUMARD

Le chef Alexandre Baumard doit sa passion aux dimanches passés en cuisine à découvrir de nouveaux plats, aux vieux livres de cuisine de sa grand-mère et aux jeux lancés avec son père pour créer de nouvelles recettes et explorer les saveurs des terroirs.
Sur les traces de deux oncles cuisiniers, il décide à 16 ans de suivre une formation culinaire à Saumur et se perfectionne aux côtés de grands chefs : Benoit Vidal au Mas des Herbes Blanches, Paul Bocuse à l’Auberge du Pont de Collonges, Christophe Bacquié à l’Hôtel du Castellet et Laurent Saudeau au Manoir de la Boulaie.
Des rencontres déterminantes qui lui ont apporté rigueur, respect, créativité et technique culinaire.

 

Récompensé d’une première étoile par le Guide Michelin en 2017 au Logis de la Cadène à Saint-Emilion,
Alexandre Baumard explore et innove une gastronomie fine, subtile et légère qui laisse les saveurs des produits s’exprimer dans une approche culinaire contemporaine.
Sa cuisine se décline au gré des produits de saisons, sélectionnés avec un soin tout particulier auprès de producteurs locaux, gage à la fois de fraîcheur et de qualité.

 

LE CHEF PATISSIER
DAMIEN AMILIEN
Le chef Damien Amilien, d’une nature réservée, s’anime quand il parle pâtisserie. A part les gâteaux qu’il aimait réaliser enfant à la maison, rien ne le prédestinait à ce métier qu’il a découvert au cours d’un classique cursus de restauration mais qui désormais le passionne.
Après deux établissements étoilés, la Pyramide à Vienne puis la Bastide Bruno Oger au Cannet, Damien Amilien a rejoint Alexandre Baumard au Logis de la Cadène dès son ouverture en 2014.
Il le seconde depuis, en proposant une pâtisserie subtile et sensible qui privilégie les produits de saison. Il aime tout particulièrement travailler les fruits rouges et les agrumes pour leur acidité qui apporte fraîcheur et légèreté, mais aussi le chocolat. Le vacherin est son dessert préféré ; comme toutes les pâtisseries classiques qu’il revisite il a su le rendre graphique et aérien.